de superimmo.com

Votre magazine en ligne d’information sur l’immobilier

Mag

Revue de l'immo #18 du 8 juin 2019

publié le 08 juin 2019

Cette semaine, la Revue de l'immo revient sur la hausse des charges de copro, des nouvelles du monde HLM ou encore les éléments déterminants pour fixer le montant d'un loyer.

En bref

Ces éléments qui déterminent le prix d’un loyer

Étage, balcon, ascenseur, exposition, sont autant d’éléments qui influent à la hausse ou à la baisse sur le prix des loyers selon une étude.

Taux bas, prix hauts

Les taux de crédit sont au plus bas, et cela alimente la hausse des prix dans les villes moyennes, en particulier dans l’ouest.

Le ministre du logement sanctionne cinq organismes HLM

Les contrôles ont pointé des irrégularités quant aux plafonds de ressources des locataires ou des attributions de logement. C’est la première fois que les amendes et les noms des organismes sont dévoilés.

À Monaco, comptez 48 000 €/m2 pour un petit pied à terre

Ce qui fait de la Principauté tout simplement la ville la plus chère du monde. Paris figure aussi dans le classement au fait.

L’appel de Lyon pour le logement abordable

Les acteurs du logement social européen sont réunis à Lyon cette semaine pour débattre du logement cher. Ils ont profité de l’élection récente du Parlement européen pour solliciter l’UE et lui soumettre une série de propositions afin qu’elle s’engage sur le sujet.

Moins de 3 mois

C'est le délai moyen d'une vente immobilière en France.

À Berlin, la résistance s’organise face à la folle montée des prix des loyers

Les locataires berlinois ont de plus en plus de mal à se loger dans une ville où les loyers ont augmenté de 120 % en 15 ans. Alors ils s’organisent, et viennent de déposer une pétition pour exproprier les plus grosses sociétés immobilières de la ville.

Focus : l'envol des charges de copropriété

Elles ont augmenté de 3,1 % en moyenne en 2018 dans les 11 plus grandes villes de France, pour s’établir à 26 €/m2 de moyenne. Les hausse les plus fortes ont eu lieu dans le sud (+ 5,7 % à Montpellier, + 5,6 % à Toulouse, + 4,6 % à Marseille).

Paris reste un cas à part : c’est là où elles augmentent le moins (+ 0,3 %), mais aussi là où elles sont les plus élevées, 40,4 €/m2 en moyenne.

Pourquoi tant de hausses ?

L’étude Meilleurecopro dont il est question pointe la météo comme responsable, car les températures froides font monter les frais de chauffage. Et l’hiver 2017-2018 a été frais dans le sud-est. Les dégâts des eaux ont aussi été plus nombreux et/ou plus signalés aux syndics, qui ont répercuté les coûts sur les contrats. Enfin les honoraires des syndics eux-mêmes sont orientés à la hausse, en particulier pour les petits immeubles.

À lire également

Revue de l'immo #17 du 1er juin 2019 Revue immo publié le 01 juin 2019

Cette semaine, la Revue de l'immo revient sur les meilleures pistes pour trouver un logement étudiant, ces villes où les propriétaires peuvent couvrir leurs charges en 2 semaines, ou encore une liste des logements insalubles à Paris.

Lire l'article