de superimmo.com

Votre magazine en ligne d’information sur l’immobilier

Mag

Le contexte est toujours excellent pour acheter, selon Brice Cardi de L'Adresse

publié le 10 avril 2019

Le réseau L’Adresse regroupe des agences immobilières sous un statut de coopérative. Avec 325 points de vente et 220 associés, les agences sont réparties sur tout le territoire avec une forte présence francilienne. L’ensemble du réseau a initié 10 000 transactions en 2018. Son président, Brice Cardi, nous donne son point de vue sur le marché et les perspectives pour 2019 à l’issue du 1er trimestre.

Comment se porte le marché immobilier ?

Le marché est toujours porteur. Nous avons progressé de 3 % au premier trimestre, par rapport à 2018. L’envie d’être propriétaire est toujours bien présente. 

Concrètement, quels chiffres relevez-vous sur ce premier trimestre ?

Au niveau national, nous avons un prix moyen de 2633 €/m², avec une surface moyenne de 90 m². Le délai de vente est stable, autour de 90 jours. Les ventes à Paris se font plus rapidement, avec un délai de 61 jours.

Les disparités sont-elles fortes selon les régions ?

Quelques chiffres suffisent à s’en convaincre : en province, pour un prix moyen de 2149 €/m², le logement acquis est en moyenne de 97 m². À Paris, avec un prix au m² de 9635 €, la surface est de 50 m².

Le marché à Paris commence d’ailleurs à ralentir, du fait des vendeurs : nous enregistrons une baisse des mandats de 17 % par rapport au 1er trimestre 2018.

Quelles évolutions constatez-vous dans la structure du marché national ?

On pourrait dire que la France est coupée en trois. D’abord les grands pôles régionaux, actifs et dynamiques, dotés d’un écosystème porteur. En 2, les petites villes situées à moins d’une heure de ces grands pôles, qui répondent à des budgets plus modestes mais restent dans l’attractivité du pôle proche. Et enfin, les points plus éloignés, dans lesquels les prix stagnent, au mieux.

Quels conseils donneriez-vous aux candidats acquéreurs ?

Acheter tout de suite, tout le contexte est encore excellent.

Et aux investisseurs ?

Ils devraient s’intéresser à un mouvement que nous voyons prendre de l’ampleur dans des villes comme Montpellier, Toulouse, ou Nantes : Les investisseurs recherchent des grandes surfaces pour les proposer à la colocation. Il y a encore quelques années, ils n’en voulaient à aucun prix ! Cela tient à l’évolution de cette clientèle de colocataires, désormais plus âgée et plus mûre.

Que pensez-vous du dispositif Denormandie ?

Ca semble une très bonne approche, tout le monde gagnera à voir arriver de nouveaux habitants dans les centres-villes, dans des logements réhabilités.

Et le bail mobilité ?

Là encore l’idée semble bonne, mais nous n’avons pas encore de retour de nos agents.

En somme, pour 2019, des perspectives positives ?

Ça devrait en effet être une très belle année, car les acheteurs sont là, les taux devraient se maintenir, la réglementation aussi. Les feux sont donc au vert !

À lire également

Revue de l'immo #11 du 13 avril 2019 Revue immo publié le 13 avril 2019

Que s'est-il passé sur le web dans le monde de l'immobilier cette semaine ? Recul de la réforme des Apl, maisons imprimées en béton, baisse de moral des acquéreurs immobiliers, on fait le point sur les sujets de la semaine.

Lire l'article