de superimmo.com

Votre magazine en ligne d’information sur l’immobilier

Mag

Acheter en copropriété : les éléments à vérifier

publié le 13 octobre 2020

Vous avez enfin trouvé l'appartement dont vous rêviez, pile dans votre budget ? Avant de signer des deux mains, n'oubliez pas de vous intéresser à la copropriété. La vue idyllique pourrait être bouchée par des échafaudages d'ici quelques mois, et votre portefeuille mis à mal par le coût du ravalement de façade. Eh oui, en achetant, vous devenez propriétaire de votre logement, mais aussi copropriétaire des parties communes. En signant, vous vous engagez pour le meilleur, mais aussi pour le pire ! Pour l'éviter, mieux vaut mener l'enquête. Voici tout ce qu'il faut passer au crible avant d'acheter en copropriété.

Les charges mensuelles

Cet appartement répond parfaitement à vos attentes et à votre budget. Génial ! Mais avez-vous tenu compte des charges mensuelles ? Vous pourriez rapidement redescendre de votre petit nuage. Les charges mensuelles, c'est bien plus que l'eau et l'électricité ! En fonction du type d'immeuble, il faudra y ajouter les honoraires du concierge, de la femme de ménage et/ou du jardinier, sans oublier ceux du syndic. Si l'objet de votre convoitise comporte un ascenseur, attendez-vous à voir la note grimper !

Bien sûr, chaque copropriétaire met la main au portefeuille. Les charges sont réparties par tantièmes, c'est-à-dire en fonction des surfaces des appartements de chacun. Pour savoir à quelle part du gâteau vous aurez droit, demandez le règlement de copropriété.

L'état de la copropriété… et les travaux programmés

Enthousiasmé par l'achat d'un nouvel appartement, vous n'avez d'yeux que pour lui. Et on vous comprend ! Pourtant, même si vous n'avez que peu d'intérêt pour le parking, le hall d'entrée, la cour intérieure ou les caves, prenez le temps d'examiner attentivement toutes ces parties communes. Sont-elles bien entretenues ? Y-a-t-il des fissures au mur ou des traces d'humidité ? L'ascenseur date-t-il de Mathusalem ? La chaudière est-elle prête à rendre l'âme ?

Cela vous permettra de savoir où vous mettez les pieds – et de déterminer si vous devrez mettre la main au portefeuille dans un avenir proche. Il existe une façon très simple de vérifier si des travaux d'envergure sont prévus : les procès-verbaux des 3 dernières assemblées générales et/ou le carnet d'entretien de l'immeuble. Vous saurez tout sur les travaux prévus ou accomplis, rejetés ou en discussion. Vous pourrez alors acheter en toute connaissance de cause, en prévoyant ces frais dans votre plan de financement.

Des travaux sont prévus, faut-il s'enfuir en courant ? Pas forcément ! S'il s'agit de remplacer une chaudière vieillotte pour un système de chauffage moderne et économique, vous avez tout à y gagner sur le long terme. Et si par malchance vous vous retrouvez obligé de cofinancer des travaux déjà prévus, profitez-en pour essayer de négocier le prix de vente !

La trésorerie

La copropriété a-t-elle les reins solides ? Une copropriété qui dispose d'une trésorerie suffisante est capable de faire face aux dépenses imprévues. Menez l'enquête ! Les autres copropriétaires sont-ils de bons ou mauvais payeurs ? Pour le savoir, demandez au vendeur le pré état-daté des charges. Vous y trouverez de précieuses informations comme le montant des sommes restant dues par le vendeur et l'état global des impayés de charges au sein de la copropriété. Si vous constatez de nombreux impayés parmi les copropriétaires, c'est plutôt mauvais signe. Le risque, c'est que les travaux suivants soient échelonnés, voire tout simplement supprimés. Or, un défaut d'entretien de l'immeuble peut entraver son confort, mais aussi sa sécurité. Vous n'avez certainement pas envie que le toit vous tombe sous la tête, ni de passer l'hiver sans chauffage !

Vous avez peur de passer pour un casse-pied en demandant des documents au vendeur ? Depuis la Loi Alur de 2014, les vendeurs sont obligés d'annexer ces pièces au précontrat. Un bon point pour les acheteurs qui peuvent acheter en connaissance de cause.

À lire également

Revue de l'immo #69 du 10 octobre 2020 Revue immo publié le 10 octobre 2020

Cette semaine dans la Revue de l'immo, les Français rêvent d'habiter plus grand, le montant de l'aide à laquelle vous pouvez prétendre pour rénover, la marche à suivre pour acheter dans une vente aux enchères judiciaire, et du nouveau sur la législation anti-squat.

Lire l'article