de superimmo.com

Votre magazine en ligne d’information sur l’immobilier

Mag

Revue de l'immo #55 du 9 mai 2020

publié le 09 mai 2020

Cette semaine dans la Revue de l'immo, les tendances du déconfinement dans l'immobilier, les vendeurs gardent le moral, le retour des diagnostics immobiliers, les transactions s'effondrent en Île-de-France avec des prix qui se maintiennent.

Immobilier : que nous réserve le déconfinement ?

Les citadins vont-ils transformer leur ras-le-bol des espaces riquiqui et du bitume en achat maison avec jardin hors des grandes villes ? Les agents immobiliers notent en tout cas un frémissement et de nouvelles demandes concernant ce type de biens.

Certains redoutent l'attitude des banques et une éventuelle hausse des taux d'intérêts, pour d'autres c'est plus le resserrement des conditions d'accès au crédit qui font craindre l'exclusion des ménages aux budget serrés. Les ventes suspendues par le confinement devraient se conclure malgré tout. La pierre reste plus que jamais une valeur refuge.

Les vendeurs ont le moral

N'en déplaisent aux Cassandres, les vendeurs immobiliers restent à 73 % confiants sur l'aboutissement de leur projet, même si celui-ci a été différé. Un sur deux s'attend néanmoins à une baisse des prix en raison de la foultitude d'offre à la reprise du marché.

Baisse des avants-contrats sur fond de hausse des prix en Île-de-France

Durant le confinement, la signature des avants-contrats a chuté de 90 % en IDF selon les Notaires du Grand Paris. Les ventes se sont un petit peu mieux maintenues (en recul de 80 %), car le gros du travail présent dans l'avant-contrat avait été réalisé en partie avant le confinement. En février, le prix moyen du m2 dans Paris s'élevait à 10 370 €. Pour le mois de juin, les notaires prévoient un prix de 10 700 € par m2 en se basant sur les quelques avants-contrats signés en mars pendant le confinement. Les prix des appartements en petite couronne et en grande couronne pourraient eux aussi augmenter (de 6,7 % et 6 %).

Wanted : Logements spacieux et de qualité

Et si le logement n'avait pas changé depuis 50 ans ? Les nouveaux logements sont-ils trop petits ? En France, les 3 pièces neufs font souvent 60 m2 contre 75 men moyenne en Europe. Cette tribune de 3 architectes revient sur les conditions de vie dans ces surfaces très réduites, qui sont monnaie courante dans les métropoles, mais aussi ailleurs. Selon eux, la taille et la qualité des logements sont les principaux chantiers auxquels s'atteler dès aujourd'hui.

Les diagnostics immobiliers peuvent reprendre

Maillon essentiel de la chaîne immobilière, les diagnostiqueurs immobiliers étaient quasi à l'arrêt depuis le début du confinement. Ils peuvent maintenant reprendre le travail y compris dans les logements occupés, de manière encadrée : tout le monde, occupants et diagnostiqueur devra porter un masque, le logement aura été bien aéré avant, et les occupants doivent accepter la venue chez eux du diagnostiqueur.

La trêve hivernale prolongée jusqu'en juillet

Le ministre du Logement Julien Denormandie l'a annoncé jeudi, les expulsions locatives continueront d'être interdites jusqu'au mois de juillet. Avec les baisses de revenus dues à la crise, les associations s'attendent à une forte hausse des impayés de loyer, allant de pair avec une hausse des procédures d'expulsions de la part des propriétaires.

De nouveaux logements sociaux et intermédiaires

En réponse à la crise économiques, plusieurs bailleurs se sont engagés à construire de nouveaux logements sociaux et intermédiaires en VEFA. Parmi eux, CDC Habitat, In'li, l'OPH Hauts-de-Seine Habitat ou encore Habitat en Région. Ce sont ainsi plusieurs dizaines de milliers de logements qui pourraient voir le jour d'ici 2 ans minimum.

À lire également

Revue de l'immo #54 du 2 mai 2020 Revue immo publié le 02 mai 2020

Cette semaine dans la Revue de l'immo, les citadins n'en peuvent plus de la ville et veulent aller vivre à la campagne, les inégalités immobilières pourraient se creuser avec le déconfinement, une baisse des prix est peut-être à venir, les propriétaires se font du souci pour leurs loyers.

Lire l'article