de superimmo.com

Votre magazine en ligne d’information sur l’immobilier

Mag

Les prix de l'immobilier d'avril - Baromètre Superimmo.com

publié le 09 avril 2019

Ce mois-ci dans le baromètre Superimmo.com, Angers est toujours en tête des hausses de prix. Bordeaux confirme sa baisse des derniers mois, et à Lyon au contraire, c'est toujours la surchauffe.

Les prix de l'immobilier - Baromètre avril 2019 - Superimmo.com

Les prix bondissent à Angers 

Depuis le mois de janvier, les prix des appartements à Angers ont bondi de 14,5 %. Parti de 2 195 € en moyenne au début de l'année, le m2 s'y négocie aujourd'hui à 2 513 €. Et l'évolution sur 12 mois est encore plus spectaculaire : + 26,5 %.

Les prix à Rennes déjà en hausse le mois dernier continuent leur progression, à + 10,2 % sur 3 mois. La hausse a d'ailleur tendance à s'accélèrer depuis un mois, et depuis 12 mois les prix sont passés de 2 590 € en avril 2018 à 3 098 € ce mois-ci, soit une augmentation de 19,6 %. 

Les prix de l'immobilier - Baromètre avril 2019 - TOP 3 - Superimmo.com
Les 3 villes où les prix ont le plus augmenté au mois d'avril

Tassement des prix à Bordeaux

La descente amorcée au mois de décembre se confirme dans la capitale girondine. Depuis 3 mois, les prix des annonces y ont perdu 2,1 % à 4 818 €/m2 en moyenne. Une tendance qui devrait apporter un peu d'air à tous les acheteurs en recherche actuellement.

Lyon - Nice - Bordeaux, le trio de tête des villes les plus chères

Après Paris qui explose tous les plafonds (10 892 €/m2 en hausse de 1,2 % sur 3 mois et de 7 % sur 12 mois), c'est à Lyon que l'on achète le plus cher. Les appartements s'y négocient à 4 857 €/m2 en avril, une hausse qui s'essoufle un peu (+ 5,8 % sur 3 mois). Il reste que le bond sur 12 mois est bien réel puisqu'en un an, les prix ont augmenté à Lyon de 20,3 %.

À Nice et Bordeaux, les vendeurs semblent se raisonner, avec des prix en baisse sur 3 mois de - 1,7 % et - 2,1 % respectivement. 

Le top 3 des villes les moins chères du printemps

Pour acheter moins cher, il faut prendre la direction de Saint-Étienne, où les prix plafonnent à 1 066 €/m2. Ils n'ont pas bougé en 3 mois et à peine fluctué sur l'année écoulée (- 0,5 %). Mulhouse est la deuxième grande ville la plus abordable, avec des prix qui se négocient en avril à 1 253 €/m2, en baisse d'un petit 0,5 % depuis 3 mois. Les prix y sont légèrement orientés à la baisse sur 1 an (- 1,8 %). Le trio des villes les moins chères est complété par Limoges, en légère hausse sur 3 mois (+ 1,1 % à 1 316 €/m2).

Toujours dans l'Est, c'est à Metz que les prix ont le plus baissé ces 3 derniers mois, - 3,8 % depuis janvier. Une tendance qui confirme celle observée sur les 12 derniers mois (- 3,9 %).

Ville Prix/m2 Variation à 3 mois Variation à 12 mois
Paris 10 892 + 1,2 + 7,0
Marseille 2 580 + 1,3 + 3,7
Lyon 4 857 + 5,8 + 20,3
Toulouse 2 852 + 2,5 + 4,3
Nice 4 853 - 1,7 + 3,7
Nantes 3 611 + 7,9 + 17,4
Montpellier 3 104 + 3,3 + 2,2
Strasbourg 3 064 + 2,4 + 10,4
Bordeaux 4 818 - 2,1 + 1,8
Lille 3 175 + 1,0 + 2,2
Rennes 3 098 + 10,2 + 19,6
Reims 2 177 + 1,1 + 3,8
Le Havre 1 651 + 0,1 + 3,0
Saint-Étienne 1 066 0 - 0,5
Toulon 2 370 + 0,3 + 4,2
Grenoble 2 219 + 3,8 + 6,0
Dijon 2 224 0 + 5,4
Angers 2 513 + 14,5 + 26,5
Nîmes 1 966 + 1,4 + 3,7
Le Mans 1 430 - 0,1 + 3,3
Clermont-Ferrand 1 815 + 2,4 + 4,6
Brest 1 430 + 1,3 + 5,6
Tours 2 362 + 5,6 + 8,5
Limoges 1 316 + 1,1 + 5,0
Amiens 2 214 + 1,7 + 2,9
Annecy 4 745 + 2,2 + 7,4
Perpignan 1 470 + 1,4 + 4,5
Metz 1 835 - 3,8 - 3,9
Besançon 1 879 + 0,1 + 3,4
Orléans 2 106 + 4,4 + 5,9
Mulhouse 1 265 + 1,2 - 0,5
Rouen 2 209 - 0,7 + 8,3
Caen 2 266 + 3,8 + 11,9
Nancy 2 014 + 1,5 + 6,0
Poitiers 1 595 + 1,5 + 7,6
Pau 1 701 + 1,1 + 1,2
Ajaccio 3 589 + 8,2 + 12,9

Retrouvez en détail tous les prix de l'immobilier ville par ville ici.

Méthodologie : Les prix du baromètre Superimmo.com présentés sont les prix médians des appartements affichés sur Superimmo.com, calculés sur la base des 790 772  annonces publiées au 1er avril sur Superimmo.com. Ils sont particulièrement intéressants car ils représentent la fourchette haute des prix. En effet ces prix sont le reflet des prix attendus par les vendeurs avant une éventuelle négociation et ils incluent la commission agence.

À lire également

Revue de l'immo #10 du 6 avril 2019 Revue immo publié le 06 avril 2019

Cette semaine dans le monde de l'immobilier, on découvre combien il faut gagner pour acheter 100 m2, la fin de la trève hivernale, les bonnes pratiques écolos des architectes, et un focus sur les aides à la rénovation, qu'on soit propriétaire, bailleur ou locataire.

Lire l'article