de superimmo.com

Votre magazine en ligne d’information sur l’immobilier

Mag

Immobilier neuf vs. ancien, quels avantages respectifs ?

publié le 13 janvier 2020

Du match immobilier neuf vs. ancien, qui sortira vainqueur ? Tout dépend de ce que vous aimez et de vos priorités, l’un et l’autre ont des avantages certains… et quelques inconvénients ! On découvre.

Immobilier neuf vs. ancien

D’abord une définition : l’immobilier neuf correspond à un bien qui n’a jamais été revendu et qui est sorti de terre depuis moins de 5 ans. Concrètement il s’agit le plus souvent d’un bien acquis en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) : vous achetez sur plan un logement pas encore construit et attendez quelques mois (généralement 15 à 24 mois) que le projet se construise.

L’immobilier ancien concerne donc tout le reste, à savoir les logements déjà revendus une fois, qu’ils soient de 1880 ou de 2010.

L’immobilier neuf : plus cher à l'achat mais moins cher après

Le neuf est plus cher à l'achat que l'ancien MAIS il bénéficie de plusieurs avantages au moment de l’achat, et après.

Des avantages financiers

  • Des frais de notaire réduits : ils sont de 3 % en moyenne contre 4 à 8 % dans l’ancien.
  • La possibilité de bénéficier du prêt à taux zéro si vos revenus se situent sous les plafonds. Le PTZ est maintenu en 2020 en zone A, A bis et B1 et peut financer jusqu’à 40 % du prix de l’opération, et jusqu’à 20 % en zone B2 et C.
  • Pas de taxe foncière à payer pendant 2 ans.
  • Des charges de copropriété moins élevées que dans l’ancien.
  • La tva à 5,5 % en zone ANRU.

De plus à long terme, le neuf permet de faire des économies d’énergie, et donc d’agent, car il est mieux isolé et bénéficie de matériaux performants.

Dans le neuf, pas de travaux, et des garanties

Dans le neuf, vous n’avez pas de travaux à prévoir puisque tout vient d’être construit. Les travaux de rénovation attendront ! Et vous disposez de garanties quant à la construction. La garantie décennale vous couvre pendant 10 ans contre tout problème de construction du gros œuvre. Et la garantie de bon fonctionnement prend en charge les défaillances des équipements pendant deux ans.

À noter : vous n’aurez pas de travaux de rénovation à prévoir, mais vous pouvez cependant vous réserver les travaux de finition du logement au moment de la construction, tels que les peintures ou la cuisine. À voir impérativement avec le constructeur avant de signer le contrat de vente.

Le confort du neuf

Le neuf est évidemment confortable ! Bien chauffé, aéré, construit avec des matériaux récents, il offre tout le confort moderne dont vous pouvez rêver pour votre home sweet home : peintures neuves, sols tout juste posés, équipements dernier cri, espace extérieur, volet électriques, place de parking… La liste est longue et vous pouvez vous faire plaisir.

L’ancien : prêt à emménager

L’immobilier ancien permet de se projeter tout de suite dans les lieux, ce qui est plus difficile dans le neuf où on ne dispose que des plans et d’une bonne dose d’imagination. Et si le logement est en bon état, vous n’avez qu’à poser vos valises sans attendre.

Dans l’ancien, vous savez où vous achetez

On connaît l’importance de la situation d’un logement. Avec l’ancien, pas de mauvaise surprise. Le quartier n’est a priori pas censé changer beaucoup, vous connaissez les lieux et ne le verrez pas se transformer radicalement en quelques années (ce qui peut arriver dans le neuf quand le quartier est encore en construction lorsque vous achetez).

Un prix d'achat inférieur

Pour un même secteur géographique, l'ancien est moins cher à l'achat que le neuf, de 5 à 15 %. 

Le charme de l’ancien

Si vous y êtes sensible, l’ancien peut présenter ce petit supplément d’âme apporté par des moulures, une cheminée, un plan atypique, une situation exceptionnelle, une vue, etc. Les amoureux des vieilles pierres se régalent.

À lire également