de superimmo.com

Votre magazine en ligne d’information sur l’immobilier

Mag

Hervé Lefebvre, megAgence : "Juin 2020 est un mois record !"

publié le 01 juillet 2020

Le réseau megAgence, implanté sur tous les départements, réunit plus de 1 000 mandataires immobiliers. Hervé Lefebvre, Président du réseau, nous décrit ses activités et comment a été vécue la crise sanitaire.

Hervé Lefebvre, Directeur réseau megAgenceQu'est-ce que megAgence ?

Un réseau de mandataires immobiliers, né en 2011. Le réseau s'appuie sur l'indépendance des mandataires et la dématérialisation des outils et des contacts.

Combien de mandataires dans le réseau ?

Aujourd'hui 1 100. Leur formation initiale est deux à trois fois plus importante que l'obligation légale. Chacun bénéficie en outre d'un parcours d'intégration, d'un coach dédié, d'une hotline, d'une animation régulière.

Combien de transactions le réseau a-t-il généré en 2019 ?

Il y avait 700 conseillers dans le réseau début 2019. Ils ont réalisé 3 000 transactions dans l'année. À quoi doit donc s'ajouter celles obtenues par les consultants arrivés en cours d'exercice.

Combien de primo accédants parmi les acheteurs ?

Autour de 25%, c'est évidemment différent selon les régions.

Et d'investisseurs ?

10 à 15%. Nous sommes plus présents sur les villes moyennes que sur les grandes agglomérations, où les investisseurs sont plus nombreux. 

Comment a été vécue la crise ?

Au-delà de l'inquiétude initiale, nous avons voulu préserver un état d'esprit positif dans le réseau, en nous appuyant sur plusieurs actions : 
- nous avons mis à profit ce temps pour créer de nouvelles formations, et obtenir un catalogue tout numérique 2 fois plus important qu'avant ; 
- les mandataires ont eu au minimum un contact quotidien avec le management ;
- des outils de gestion du temps, un planning d'actions leur ont été proposés pour être prêts au redémarrage ;
- enfin ils ont été exonérés du paiement de leur cotisation durant les deux mois de confinement.

Et depuis la reprise ?

Le mois de mai a été très bon, presque un mois normal, une reprise au-dessus de nos attentes. Et juin promet d'être excellent, peut-être un record.

Et au-delà, comment voyez-vous l'avenir ?

A moyen terme, il n'y aura pas de crise dans l'immobilier. A plus long terme, quelles seront les conséquences de la crise sur l'économie ? Le marché bat des records chaque année. Alors s'il perd 5 ou 10 %, ça restera un marché excellent. 
Il y aura de la casse, hélas, chez certains. Mais pour nous, je ne suis pas inquiet. Les taux vont rester bas, et le besoin de logements reste très pressant. L'immobilier restera un objectif pour beaucoup de français. Ce ne sera pas facile mais nous serons prêts à nous adapter.
 

À lire également

Revue de l'immo #62 du 4 juillet 2020 Revue immo publié le 04 juillet 2020

Cette semaine dans la Revue de l'immo, on regarde dans la boule de cristal pour tenter de cerner la dynamique des prix de l'immo des prochains mois après une reprise au top, l'immobilier de luxe va bien merci, Monaco paye une indemnisation record à un promoteur.

Lire l'article